Two Voyagers taught us How to listen to Space

Annick Dragoni & Charlotte Serrus

Pilote

2017
Installation

Stand de lancement d’une plateforme de collaboration fictionnelle, galerie Paradise, Nantes.

 

Titre vinyle, conversation A3 plastifiée, pistolet amplificateur de sons, impressions laser contrecollées, cartes postales, tablette numérique, étagère et coffrage triply, poche de cubitainer, éponges à récurer, caoutchouc, os en plastique, pantoufle, figatelli, dimensions variables.

Notes

Cette installation est le prologue d’un espace fictionnel à ramifications multiples. Elle met en scène une conversation hypothétique entre deux sondes spatiales à la dérive : depuis leur espace-temps sans consistance, ces dernières s’interrogent sur les moyens formels dont elles disposent pour restituer du poids aux choses. Elles en viennent à comparer la densité de certains mots.

 

Placés en regard les uns des autres, des objets palpables provenant de leur conversation, et plusieurs photographies historiques prises par les sondes Voyager 1 et Voyager 2 durant leur périple. Un écran diffuse le thème astral de chaque sonde, le jour de son lancement. Un pistolet acoustique permet d’envisager le passage du loin au proche.

Photographies de Jupiter prises par les sondes Voyager 1 (gauche) et Voyager 2 (droite), 1979.
Détail de l’installation
Thème astral des sondes Voyager 1 et Voyager 2 le jour de leur lancement (logiciel : astromail).
Détail de l’installation